L’organisation

Le SNPF, c’est une équipe de pédiatres libéraux en exercice, bénévoles et élus organisés en commissions réactives à l’actualité.

Ainsi les commissions néonatalogie, permanence des soins, démographie, nomenclature, interface ville-hôpital, crèche, retraite, , analysent les textes, législatifs et conventionnels, régissant nos différents modes d’exercice, font état des nouvelles des régions, élaborent nos revendications et nous représentent dans toutes les structures où l’exercice de la pédiatrie doit être défendu.

Commission des litiges

Dr. Sophie BARROIS
Vice-Président
69007 LYON
Tél. : 0478723020
Mobile : 0615240814
E-mail : sophie.barrois@numericable.fr

Dr Jean-Michel MULLER aide technique
Ancien Premier Vice-Président
29, avenue Malausséna
06000 NICE
Tél. : 04 93 82 57 27
Fax. 04 93 82 47 60
Mobile : 06.77.67.05.75
E-mail : jean-michel.muller11@wanadoo.fr

Mission

Votre défense lors des litiges avec les caisses, les cliniques ou les structures où vous exercez. Le SNPF a pour rôle de répondre à chaque pédiatre ayant des questions sur un problème avec la Caisse d’Assurance Maladie.

 

Commission Formation Continue

Dr Anne PIOLLET
Secrétaire Générale adjointe
20 avenue de Royat
63400 CHAMALIERES
Tél. : 0473366193
Mobile : 0680080513
E-mail : anne.piollet@free.fr

Mission

Le SNPF est en lien étroit avec l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA), société savante.

Historiquement le SNPF a mené la réflexion sur la FMC pédiatrique et la nécessité d’avoir une formation continue spécifique à l’activité ambulatoire.

Il est à l’origine de la naissance de l’AFPA qui s’est développée et a évolué vers la structure, motrice dans l’élaboration des outils spécifiques à notre exercice et toujours à la pointe de la formation et des nouveaux champs de la pédiatrie ambulatoire.

Le président ou le 1er Vice-président du bureau du SNPF sont invités permanents au bureau de l’AFPA permettant la coordination des deux bureaux.

Le SNPF est en lien étroit également avec l’AFORSPE pour organiser des DPC en région sur des sujets syndicaux :

  • nomenclatures en pédiatrie
  • la ROSP Médecin Traitant de l’Enfant

La volonté du SNPF est d’être partenaire de l’AFPA tout autant que de l’AFORSPE

 

Commission Permanence des Soins

Dr. Sophie BARROIS
Vice-Président
69007 LYON
Tél. : 0478723020
Mobile : 0615240814
E-mail : sophie.barrois@numericable.fr

Mission

Le Syndicat préconise l’organisation de la permanence des soins : tant au niveau des cliniques et maternités privées qu’au niveau ambulatoire. Il revendique la rémunération des astreintes des pédiatres.

Cette commission a été mise en place pour répondre aux questions posées par les professionnels sur l’organisation des urgences de nuit, dimanche ou jours fériés.

La permanence des soins est une obligation déontologique et la participation à des groupements de gardes une solution collective.

Il y a cependant des limites, déjà atteintes ici ou là, quand il n’y a plus assez de pédiatres pour assurer une permanence spécialisée.

Les libéraux participent dans certains centres hospitaliers publics aux gardes d’urgence.

L’encombrement de ces services est en partie expliqué par de vieux réflexes familiaux : aller à l’hôpital au lieu d’appeler son pédiatre.

A la demande des autorités sanitaires, certains Conseils de l’Ordre des Médecins imposent aux pédiatres un tableau de garde pédiatrique. Dans de nombreuses villes des gardes centralisées en clinique ont été installées.

Chaque fois que cela est possible les familles ont donc à leur disposition un pédiatre de garde, spécialiste de la pathologie des enfants et adolescents de moins de 18 ans.

 

Commission Néonatologie

Dr Patrice LEGASAL
Vice Président
5 rue Voltaire
34200 Sète
Tél : 0467514619
Mobile :0609987864
Email : patrice.legasal@hotmail.fr

Dr. César DALLOUL
Aide technique
Clinique du Parc
37170 CHAMBRAY LES TOURS
Tél. : 02 47 48 81 81
Fax. 02 47 48 81 94
E-mail : cesar.dalloul@wanadoo.fr

Mission

La commission suit la cotation des actes de Néonatologie en maternité. Vous pouvez la contacter, si vous avez des problèmes avec les Caisses ou des conflits avec les confrères.

Elle peut mettre à votre disposition les protocoles de soins en maternité :

  • Antibiothérapie
  • Toxoplasmose / traitement et suivi
  • Prévention de l’hépatite

Elle peut aussi vous aider pour conclure une convention de transfert des nouveau-nés entre les maternités de niveau I vers le niveau II ou du niveau II vers le niveau III.

Elle peut vous aider à constituer un dossier de demande de lits de néonatologie.

Elle revendique la rémunération des pédiatres de maternité, astreintes et gestes techniques.

 

Commission crèches

Dr. Liliane CRET
30200 SARAN
Tél. : 06.07.02.67.13
E-mail : lilianecret@wanadoo.fr

Mission

Environ 250 pédiatres libéraux exercent en crèche. Cette commission a pour but  de défendre leurs intérêts et leurs modes d’exercices.

Elle s’attache à vérifier leur statut, leur mode de rémunération et de trouver une solution aux problèmes liés à leur exercice.

 

Commission Retraite

Dr Jean-Claude FRANCESCHINI
Ancien Secrétaire Général
Le Méditerranée
60 Av de Toulon
13006 MARSEILLE
Tél. : 04 91 25 45 45
Fax. 04 91 79 94 42
Mobile : 06.75.02.71.19
E-mail : jcfranceschini@wanadoo.fr

Dr Jean-Michel MULLER aide technique
Ancien Premier Vice-Président
29, avenue Malausséna
06000 NICE
Tél. : 04 93 82 57 27
Fax. 04 93 82 47 60
Mobile : 06.77.67.05.75
E-mail : jean-michel.muller11@wanadoo.fr

Mission

Cette commission propose des informations sur l’évolution de nos retraites (réforme, ASV, …).

Elle actualise ces données sur le site et par le biais de la LAP.

 

Commission Nomenclature

Dr Brigitte VIREY
Présidente SNPF
110 Avenue Gustave Eiffel
21000 DIJON
Tél. : 03 80 41 77 09
Fax. 03 80 42 81 02
Mobile : 06.09.66.53.59
E-mail : bvirey@wanadoo.fr

Dr Luc Réfabert

Secrétaire Général SNPF

22 ave de Lowendal

75015 PARIS

Tél 01 47 34 24 44

Mobile 06 08 82 55 53

Email : docteur.refabert@orange.fr

Dr Jean-Claude FRANCESCHINI
Ancien Secrétaire Général
Le Méditerranée
60 Av de Toulon
13006 MARSEILLE
Tél. : 04 91 25 45 45
Fax. 04 91 79 94 42
Mobile : 06.75.02.71.19
E-mail : jcfranceschini@wanadoo.fr

Mission

Cette commission, confiée à Brigitte Virey, a pour but de travailler sur l’évolution de la nomenclature et la mise en place  de la  CCAM clinique pour la pédiatrie.

Elle s’occupe également d’élaborer le volet pédiatrique de la ROSP MTE, et la valorisation de vos actes grâce à une mise à jour régulière de l’évolution de la nomenclature et du répertoire des actes techniques (CCAM technique) utilisables en pédiatrie (ex : vue, audition).

Elle actualise les tableaux sur la nomenclature par le biais du site et de la LAP.

 

Commission Démographie

Dr. Eric VAN MELKEBEKE
Premier Vice Président
Maison médicale Ker Louis
22110 Plouguernevel
Tél. : 0296292642
Mobile : 0682788693
E-mail : dr.ericvrm@wanadoo.fr 

Dr. Francis RUBEL
Président d’honneur SNPF
1, Place Barberousse
67500 HAGUENAU
Tél. : 0388730607
Fax. 0388737625
Mobile : 00336 0783 5703
E-mail : Rubel.Pediatre@wanadoo.fr

Cette commission permet d’actualiser la démographie des pédiatres et de réfléchir sur l’installation des jeunes, leur mode d’exercices

En nous appuyant sur les chiffres de la DREES, CNAMTS et de l’ordre national des médecins, nous suivons l’évolution de la profession du pédiatre : nombre d’actifs, type d’activité, évolution de la pyramide des âges, revenus etc… Votre fiche d’inscription la plus complète possible nous permet de recouper les chiffres avec nos propres données.

Dans quel but ? Défendre au mieux la place de la pédiatrie de demain !

 

Commission nouveaux modes d’exercices

Dr. Eric VAN MELKEBEKE
Premier Vice Président
Maison médicale Ker Louis
22110 Plouguernevel
Tél. : 0296292642
Mobile : 0682788693
E-mail : dr.ericvrm@wanadoo.fr

Mission

Le fonctionnement des juniors est différent du nôtre. Ils ne reprennent pas un cabinet mais s’installent en groupe. Leur temps de travail est prédéfini, limité.

Le SNPF doit comprendre cette transition et accompagner les jeunes dans leur nouveau mode d’exercice (information sur les revenus, modes d’exercice, …)

La loi Touraine prévoit la mise en place de différents modes de coordination. Il est important pour la pédiatrie de surveiller ce qui se passe sur son territoire. En effet ces nouvelles structurations vont définir la place des différents “offreurs” de soins (premier – second recours, accès direct ! ) sur le territoire. Il semble logique que la pédiatrie réclame sa juste place sur chaque territoire.

Evidemment il nous faudra réunir les forces vives pour ce faire. Vous comprenez donc mieux que nous continuons à réclamer une augmentation des places d’internat en pédiatrie.

Les plateformes territoriales d’appui :

L’ARS peut constituer par convention avec un ou plusieurs acteurs du système de santé, une ou plusieurs plates-formes territoriales d’appui à la coordination des parcours de santé complexes.

LE CONSTAT

Les professionnels de santé, en particulier les médecins traitants, peuvent être confrontés à des situations complexes de patients pour lesquels ils peuvent avoir besoin d’un appui. Or l’offre d’appui actuelle est peu lisible pour les professionnels car plurielle (plusieurs dispositifs, plusieurs donneurs d’ordre) et organisée en silo, par pathologies ou par population.

LA DÉFINITION

Les fonctions d’appui sont l’ensemble des activités ou des prestations à envisager pour soutenir les professionnels de santé, sociaux et médico-sociaux dans la prise en charge des cas complexes.

L’ENJEU

Proposer aux professionnels sanitaires, sociaux et médico-sociaux, en particulier aux médecins traitants, un appui lisible et cohérent pour la gestion des cas complexes. Simplifier ainsi le paysage de la coordination d’appui.

LE DISPOSITIF

Appui aux professionnels pour la coordination des parcours complexes : les plateformes territoriales dappui

Le décret du 4 juillet 2016 prévoit trois types de missions pour l’appui aux professionnels pour la coordination des parcours de santé complexes :

  1. L’information et lorientation des professionnels vers les ressources sanitaires, sociales et médico-sociales du territoire.
  2. Lappui à l’organisation des parcours complexes, pour une durée adaptée aux besoins du patient, dont lorganisation des admissions et sorties des établissements, en veillant à favoriser le maintien à domicile.
  3. Le soutien aux pratiques et initiatives professionnelles en matière dorganisation et de sécurité des parcours, daccès aux soins et de coordination.

Pour mettre en œuvre les fonctions d’appui, l’ARS peut constituer une ou plusieurs plateformes territoriales d’appui, en s’appuyant sur les initiatives des acteurs du système de santé relevant des secteurs sanitaires, sociaux et médico-sociaux.

Le médecin traitant, ou un médecin en lien avec le médecin traitant, déclenche le recours à la plateforme.

L’OBJECTIF

La plateforme n’est ni un acteur nouveau ni une structure nouvelle, elle s’appuie sur l’existant pour proposer un dispositif plus lisible et plus cohérent. Elle ne se substitue pas aux professionnels mais vient en appui de ces derniers lorsqu’ils sont face à un patient au parcours complexe, qui nécessite par exemple l’intervention de plusieurs acteurs du sanitaire, du social, du médico-social.

COMMUNAUTÉS PROFESSIONNELLES TERRITORIALES DE SANTÉ

Afin d’assurer une meilleure coordination de leur action et ainsi concourir à la structuration des parcours de santé, des professionnels de santé peuvent décider de se constituer en communauté professionnelle territoriale de santé.

Les communautés professionnelles territoriales de santé sont composées de professionnels de santé regroupés, le cas échéant sous la forme d’une ou de plusieurs équipes de soins primaires, d’acteurs assurant des soins de premier et de second recours et d’acteurs médico-sociaux et sociaux.

A défaut d’initiative des professionnels, l’ARS pourra être amenée à susciter, en concertation avec les unions régionales de professionnels de santé (URPS) et les représentants des centres de santé, les initiatives nécessaires à la constitution des communautés professionnelles territoriales de santé.

LE CONSTAT

Besoins de coordination

15% de la population souffre de maladie chronique

23,5% de plus de 60 ans en 2016 31% en 2040

COMMUNAUTÉS PROFESSIONNELLES TERRITORIALES DE SANTÉ

LA DÉFINITION

Les communautés professionnelles territoriales de santé ont vocation à être le fruit de l’initiative de professionnels organisés, le cas échéant, en équipes de soins primaires, auxquels viendront s’adjoindre, selon les projets des fondateurs de la communauté, d’acteurs du premier et/ou du second recours, et/ou d’acteurs médico-sociaux

LE DISPOSITIF

La force de ce dispositif réside précisément dans le fait qu’elles sont le fruit de l’initiative de professionnels et regroupent des équipes de soins primaires, des acteurs de soins du second recours, et/ou des acteurs médico-sociaux et sociaux. Le nombre et la nature des professionnels concernés varient sur le terrain pour s’adapter aux besoins de la population.
Le nombre et le type de professionnels potentiellement concernés est donc important et est adapté aux projets portés par ces communautés. Les équipes de protection maternelle infantile sont par exemple des acteurs fréquemment sollicités dans cette démarche qui associe étroitement prévention et soins.
Sur la base des projets des équipes et communautés, une contractualisation est organisée avec les ARS, en cohérence avec les diagnostics territoriaux réalisés par les conseils territoriaux de santé.

L’ENJEU

Les communautés ont pour objectif de concourir à l’amélioration de la prise en charge des patients dans un souci de continuité, de cohérence, de qualité et de sécurité des services de santé, par une meilleure coordination des acteurs qui la composent.
Les ARS ont un rôle essentiel à jouer pour faire émerger les projets et accompagner les porteurs de projets. Elles peuvent également intervenir, de manière subsidiaire, en lien avec les URPS, pour susciter des initiatives en l’absence de propositions émanant des acteurs.

L’action coordonnée des équipes de soins primaires et des communautés professionnelles territoriales de santé est un facteur essentiel d’amélioration des parcours de santé en proximité, notamment pour les patients atteints de maladies chroniques, les personnes en situation de précarité sociale et les personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie.

Mettre en place un dispositif souple et adaptatif, à la main des professionnels.
Il s’agit de soutenir le rôle des communautés professionnelles territoriales de santé dans la structuration des parcours.

L’OBJECTIF

Promouvoir les initiatives de tous les professionnels de santé sur les territoires afin d’adapter les réponses aux besoins identifiés localement.

Besoins de coordination

LE CONSTAT ÉQUIPE DE SOINS PRIMAIREs

600 en 2015

19 millions de français souffrent de maladie chronique

36,6% de plus de 60 ans en 2016 31% en 2040

(Source DRESS – L’état de santé de la population en France – rapport 2015)

LA DÉFINITION

Constituées autour de médecins généralistes de premier recours, les équipes de soins primaires contribuent à la structuration du parcours de santé des patients en coordination avec les acteurs du premier recours, dans une optique de prise en charge des besoins de soins non programmés et de coordination des soins. Ces équipes permettent de contribuer fortement à structurer le parcours de santé notamment pour les patients atteints de maladies chroniques, les personnes en situation de précarité sociale et les personnes en situation de handicap et de perte d’autonomie.

Equipe de soins primaires

Professionnels de Santé

Nombre de maisons de santé pluri-professionnelles

L’ENJEU

Le médecin traitant est au cœur du dispositif. Il s’agit de soutenir l’exercice coordonné des professionnels en favorisant les évolutions de pratiques et d’organisations afin de garantir une réponse coordonnée aux besoins des patients.

LE DISPOSITIF

L’article 64 donne une définition des équipes de soins primaires constituées d’un ensemble de professionnels de santé de premier recours autour de médecins généralistes. Ces équipes contribuent à la structuration du parcours de santé des patients en coordination avec les acteurs du premier recours, dans une optique de prise en charge des besoins de soins non programmés et de coordination des soins.

Fruit d’une intense concertation avec l’ensemble des représentants des professionnels de santé concernés, le dispositif visant à structurer les parcours de santé repose sur le médecin traitant à travers deux entités :

  • les équipes de soins primaires § la constitution de communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) > cf. fiche suivante

L’OBJECTIF

Organiser la continuité des réponses et améliorer ainsi les parcours de santé en proximité. L’ensemble des plans de santé publique adaptés ces dernières années (cancer, addictions, plan maladies neuro-dégénératives) insistent sur la nécessaire coordination des parcours en proximité afin de permettre le maintien des personnes à leur domicile et limiter ainsi les risques de perte d’autonomie.

 

 

 

 

adhérer

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Si vous n'avez pas encore de compte, merci de remplir le formulaire d'adhésion en ligne. L'adhésion en ligne et la création de votre compte sur le site est immédiate.

Adhérer au SNPF