Historique & actions du Syndicat

Après la dernière guerre mondiale, dès la reconstitution des syndicats médicaux, les pédiatres, spécialité de création nouvelle sur le plan national, ont créé leur propre structure, élaboré et adopté les statuts : le Syndicat National des Pédiatres Français (SNPF) était né.

Présidé successivement par les Professeurs : Giraud (Marseille), Willemin-Clog (Clermont-Ferrand), Schneegans (Strasbourg), les Docteurs Boy (Clermont-Ferrand), trop tôt disparu, Guy Kurtzemann (Mulhouse), pendant 12 ans, Henri Romeu (Perpignan), Jean Grunberg (Paris), et depuis octobre 2001 par le Dr Francis Rubel (Haguenau), le S.N.P.F. :

  • défend la spécificité de la Pédiatrie : spécialité qui couvre toute "l'enfance", depuis la conception de l'ovule (génétique et prénatologie), la naissance (salle d'accouchement, néo-natologie), le nourrisson, l'enfant d'âge scolaire, et l'adolescence : donc  jusqu'à 18 ans. Ceci, au niveau des centrales syndicales médicales que sont : l'Union des Médecins Spécialistes (UMESPE), pendant de l'Union des Omnipraticiens Français (UNOF), au sein de la Confédération des Syndicats Médicaux Français (CSMF) ; mais aussi au sein de la Fédération des Médecins de France (FMF), et du Syndicat des Médecins libéraux (SML). Ces 3 centrales syndicales nationales sont seules représentatives au niveau poly-catégoriel et peuvent mener les négociations conventionnelles.
  • défend le paiement à l'acte (CS,C2) et la revalorisation de notre métier en créant des actes spécifiques à notre spécialité (FPE,MNO,MNP,MPE), la Nomenclature des actes professionnels ( CCAM Clinique et Technique), notamment en ce qui concerne la néo-natologie ( MA, actes); avec succès, jusqu'à récemment
  • le Syndicat préconise l'organisation de la permanence des soins : tant au niveau des cliniques et maternités privées qu'au niveau ambulatoire. Il revendique la rémunération des astreintes des pédiatres. 
  • il prend en compte la Formation Médicale Continue (FMC), confiée à l'Association française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA), branche spécifique créée à cette fin. Cette dernière s'occupe également de la recherche en Pédiatrie ambulatoire, extra-hospitalière.
  • il siège au Conseil National Professionnel de Pédiatrie: CNPP, réunissant  l'ensemble des Pédiatres : hospitaliers, libéraux, salariés (PMI, Médecine scolaire et Communautaire).
  • il siège à la Société Française de Pédiatrie, avec laquelle ont été organisées les Assises de la Médecine de l'enfant 
  • il siège à l'Ordre National des Médecins, aux Commissions de Qualification de Pédiatrie, de 1ère instance et d'appel.
  • il représente la Pédiatrie française au niveau de la section professionnelle de l' EAP: Académie Européenne de Pédiatrie  (anciennement  CESP: Confédération Européenne des Spécialistes en Pédiatrie), dépendant de l'UEMS: Union Européenne des Médecins Spécialistes, organisme consultatif de la Commission de Bruxelles. A ce titre le représentant du SNPF siège aussi au Board Européen qui travaille sur l'harmonisation des études de spécialité, la libre circulation des internes et chefs de clinique en pédiatrie et la certification des services de pédiatrie à travers l'Europe. 
  • il défend la pédiatrie libérale  à l'ECPCP European  Confederation of Primary Care Pediatricians
  • LE SNPF publie tous les 3 mois la "Lettre aux Pédiatres" : elle approche son 145 ème numéro ; et édite régulièrement un Annuaire des Pédiatres Français, de bureau, spécifique pour les pédiatres.

Enfin l'informatique est une préoccupation constante, et notre site Internet en est une preuve.

Restez, ou rejoignez votre Syndicat : car plus nous serons nombreux, plus nous aurons de poids et mieux serons nous écoutés ...

Le Président

Docteur Francis Rubel